livraison offerte dès 65 € d'achats en france métropolitaine

pourquoi faut il aimer le lin ?

pourquoi faut il aimer le lin ?
31/10/2018 jacques
marque jacques coussin moderniste

pourquoi faut il aimer le lin ?

pour la première collection jacques, j’ai choisi de faire imprimer nos motifs sur du lin.
je vous explique ici pourquoi, car c’est un choix qui n’est pas innocent du tout et qui a du sens.

ma petite histoire

j’ai eu la chance de collaborer, pendant mes études de stylisme, sur une exposition au musée d’art et d’industrie de roubaix. l’expo n’avait rien à voir avec le lin, mais pour me remercier de mon implication, on m’a offert un livre sur… le lin !

ce livre « états du lin » est en fait un catalogue pour l’exposition éponyme qui avait eu lieu quelques années plus tôt. il  raconte l’origine et l’emploie du lin aux temps de l’égypte pharaonique et copte.
dans les musées à travers le monde, sont conservés des tissus en lin. le plus ancien, trouvé en géorgie, est âgé de 36000 ans.
autant vous dire que cette fibre est faite pour durer !

« j’adore le lin parce qu’il se froisse. c’est un tissu vivant qui n’a jamais l’air neuf et qui devient de plus en plus beau avec le temps »    agnés b

des témoignages de créateurs amoureux de cette fibre, rythment le livre, comme agnés b et jean charles de castelbajac, pour ne citer qu’eux. ça m’a donné un nouvel éclairage sur cette matière. car en fait, je l’avoue, je ne connaissais pas grand chose au lin, j’en avais même, une image pas forcément positive ( les draps anciens, raides et froids…).

états du lin catalogue d'exposition

catalogue d’exposition « états du lin », musée d’art et d’industrie, roubaix

des années plus tard, j’ai eu la chance de travailler le lin pour des collections prêt-à-porter pour enfant et femme.
j’ai travaillé avec de très belles qualités de lin sélectionnées chez de belles maisons textile françaises et italiennes.
c’est à ce moment là que j’ai commencé à apprivoiser et à aimer cette matière.
sa main, son touché, sa nervosité, qui se réinvente suivant le tissage ou le tricotage employé.

nous voilà maintenant en 2018, avec une conscience écologique grandissante car notre bonne mère la terre est épuisée…
alors le monde du textile s’interroge, car l’industrie textile est la deuxième industrie la plus polluante après le pétrole… ( oui, oui quand même…)

alors, que faire ?

avec jacques, j’ai la volonté de fabriquer « mieux », en tenant compte de l’impact écologique.
ça a l’air facile dit comme ça, mais quand on est une jeune entreprise ce n’est pas si facile ( la délicate équation du fournisseur/minima/prix, etc …).
quand je me suis interrogée sur la ou les matières que j’allais employer, je me suis penchée sur les différentes fibres naturelles qui s’offraient à moi : coton, lin, chanvre…
le tissu que j’allais choisir se devait d’être écologiquement cohérent et beau tant qu’à faire…

le lin s’est imposé à moi assez rapidement, suivi du chanvre, également très intéressant.
le coton a été mis de coté, à moins qu’il soit recyclé ou écologique.

je vous explique pourquoi le lin est incontournable

 

champ de lin en picardie, fleur et fibre

champ de lin en picardie, fleur et fibre de lin. source pinterest

une culture européenne et française
le lin est une des rares fibres textiles végétales européennes. la france qui produit un lin d’un très belle qualité est le premier producteur mondial …. classe !

une fibre très écologique ( d’autant plus quand elle est cultivée dans les règles de l’art en france)
en bon élève, le lin demande peu d’engrais, très peu de pesticides et d’herbicides, voir pas.
l’autre point très positif du lin, se trouve au niveau de sa culture :
le lin n’a pas besoin d’irrigation autre que l’irrigation naturelle, quand, pour produire 1 kg de coton il faut à minima 5000l d’eau… 

planche botanique du lin linum usitatissimum

linum usitatissimum

illustration botanique du linum usitatissinum cultivé pour sa fibre. une tige atteint à peu prés un mètre de hauteur.
sa fleur bleue, a une durée de vie très courte, quelques heures à peine, elle éclot le matin pour faner vers midi.
c’est une plante qui, avec des températures n’excédant pas 25°c durant sa croissance (février/juin), un sol profond et limoneux, pousse très rapidement, 100 jours en moyenne.
les personnes qui produisent la fibre sont appelés les liniculteurs.

vous comprenez maintenant comment et pourquoi le lin s’est imposé à jacques pour cette première collection de coussins.
cette plante millénaire et très moderne répond parfaitement aux préoccupations écologiques auxquelles il est urgent de répondre, maintenant.
avec l’emploie du lin, faire beau et bien c’est possible !
essayons à notre échelle de faire au mieux, par de petits (ou grands) gestes qui mis bout à bout ne seront pas anodins.

ambiance atelier avec des coussins jacques

coussins jacques, imprimés sur du lin

la bonne nouvelle c’est que pour réduire l’impact écologique de jacques, j’ai pu collaborer avec des imprimeurs et confectionneurs français… mais ça, je vous en parlerai dans un autre article… à suivre

 

à bientôt !

 

si vous désirez en savoir plus
sur le lin, ses applications et ces différentes étapes de production :
du semis à la filature ,
rendez vous sur le site de master of linum qui vous explique très bien cela.

et,

pour s’offrir du très beau lin uni au mètre produit en france, direction la boutique lin de france, les coloris et matières sont à tomber !

> recevez notre newsletter

et découvrez nos histoires, nos dernières actualités et plus...

eget Donec mattis Donec odio dolor dolor. justo quis, id